Coup de cœur 2021

Emily JOUSSETPrésidente du Pôle UNIS IDF et Grand Paris

BIOGRAPHIE 

Si l’on devait définir Emily Jousset, ce serait de dire que c’est une entrepreneuse dans l’âme… 

En effet, à peine titulaire d’une Maîtrise de Droit des Affaire Paris II à Assas, Emily Jousset est entrée dans le domaine de l’immobilier. 

En 2004, elle débute sa carrière en tant que Gestionnaire de copropriétés dans le cabinet d’administration de biens familial HASSLER qui comptait à ce moment-là 5 salariés. 5 ans après, elle le rachète, et le développe jusqu’à s’entourer d’une dizaine de collaborateurs. 

Elle poursuit sa formation dans l’immobilier en 2012 en obtenant la certification Expert UNIS TEGOVA et décide de faire grandir son cabinet par croissance externe. 

En effet, en 2013, elle rachète tout d’abord le cabinet EFGTP et ses 10 salariés. Elle fusionne les deux structures mais ne s’arrête pas en si bon chemin car elle va poursuivre sa croissance avec l’achat d’un 3ème cabinet en 2016 pour atteindre 25 salariés. 

En 2019, elle choisit de se consacrer à l’expertise et créée son propre cabinet, TOLMEN et par ailleurs décide de vendre son cabinet d’administration de biens. 

Souhaitant compter dans le paysage de l’immobilier, Emily Jousset rentre au Conseil de l’UNIS en 2014. Elle deviendra tout d’abord en 2017 Secrétaire Général du Conseil puis au 1er janvier 2020, Présidente du conseil UNIS Ile-de-France pour un mandat de 3 ans. 

Plaidoirie sur la femme de pouvoir

On m’a toujours parlé des hommes de pouvoir, vaguement de Marie-Curie, Simone Veil, Gisèle Halimi, rien de Diane von Furstenberg, Françoise Lehmann et pleins d’autres encore. Ce 8 mars 2021, journée internationale des droits de la femme, marque encore douloureusement l’invisibilisation des femmes de pouvoir.

Qu’est-ce qu’une femme de pouvoir ? On ne l’apprend pas à l’école. Littéralement, c’est une femme avec du pouvoir. Socialement, c’est une femme accomplie dans sa vie, qui réussit ce qu’elle entreprend, qui ose, qui se fiche des lois patriarcales, et qui soulève les montagnes d’injustices causées par son sexe qui lui bloquent la route. Une femme de pouvoir n’a pas besoin d’être une femme connue de tous. La femme de pouvoir, c’est Emily Hassler-Jousset. Une femme d’étude, qui obtient une maîtrise de Droit des Affaires malgré le machisme qui y règne. Femme de pouvoir. Elle devient gestionnaire de copropriétés, rachète le Cabinet Hassler en 2009 qu’elle développe, c’est une totale réussite. Femme de pouvoir. Quatre ans plus tard, elle le fusionne avec un nouveau cabinet qu’elle rachète. En 2016, elle en rachète un troisième. En 7 ans, Emily Hassler-Jousset passe de 5 employés à 25, elle réussit ce qu’elle entreprend. En 2020, la voilà Présidente de l’UNIS pôle Ile-de-France. De 2004 à 2020, elle superpose réussite professionnelle et personnelle. Elle sait ce qu’elle veut, elle ose, elle entreprend et elle réussit. Voilà ce qu’est une femme de pouvoir.

Les femmes de pouvoir remplissent l’espace, sont respectées de tous et toutes, mais sont invisibilisées dans la société. Une femme de pouvoir n’existe pas, elle ne peut pas exister. Pourtant, notre génération les rend visible aux yeux de tous. Elles sont désormais sur le devant de la scène, elles veulent occuper la place qui leur revient de droit par le travail, leur force de caractère, leur réussite. Aujourd’hui, nous accomplissons ce dont nos mères ont rêvé : abattre le plafond de verre qui nous retient d’avoir ce qui nous revient de droit. Nous sommes des femmes, nous sommes des femmes de pouvoir, qu’ils n’en déplaisent à chacun.

 

 

Leave a Reply