Communiqué de presse – Post évènement : Atelier RB#16 : La reconversion professionnelle

By 6 octobre 2021RB Ateliers

La reconversion professionnelle :

Comment accompagner cette tendance accélérée pour certains par la crise sanitaire ?

 

L’agence RB & Associés, cabinet de conseils et stratégies en communication, a organisé la 16ème édition de son AtelierRB, le 23 septembre, sur le sujet de la reconversion professionnelle.

Les ateliers RB sont organisés en partenariat avec la Mairie du 17ème arrondissement, Les Affiches Parisiennes, et Sparte RH Groupe.

Les intervenants présents lors de cet atelier :

  • Stéphane Maas, Directeur de Transition Pro Ile-de-France
  • Julien Morisson, Co-Fondateur de l’Agence d’influence BtoB chez Les Années Folles
  • Cyril Magne, Agent Immobilier indépendant chez IAD France
  • Audrey Pérocheau, Directrice de développement des compétences dans les territoires à la DG de Pôle emploi
  • Nicolas Morel, Président de Monkey Tie

La reconversion professionnelle est la volonté d’un individu, au cours de son activité, de changer de métier. Lassitude au travail, envie d’exercer le métier de ses rêves, remise en question… Les raisons qui poussent à la reconversion professionnelle sont multiples. Or, depuis la crise sanitaire qui a secoué le monde du travail et nos manières de penser, de plus en plus d’actifs ont choisi de réorienter leur carrière. Pratique devenue aujourd’hui courante, la reconversion est une décision qui certes, a de nombreux bénéfices, mais qui comporte aussi des risques. C’est pourquoi avant de se lancer, il est important de prendre en compte ses envies, l’état du marché professionnel, et ne pas hésiter à se renseigner sur les aides disponibles afin que la reconversion soit une véritable réussite.

 

  1. Reconversion : est-on actif ou non ?

Selon Audrey Pérocheau, avec la crise sanitaire, 2021 est une période en pleine ébullition. Beaucoup d’actifs se sont posés des questions. Il y a d’un côté la volonté de bouger, de changer, et de l’autre, l’évolution du marché. Un avis que partage Julien Morisson qui explique qu’avec la crise sanitaire, les salariés ont souhaité travailler différemment et apporter une toute une réflexion sur le sens de leur métier. Julien Morisson alerte cependant sur l’effet de mode de la reconversion. Pour ne pas s’y perdre, il faut être bien ancré dans le marché du travail. D’ailleurs pour s’y retrouver dans la jungle de la reconversion, Audrey Pérocheau rappelle que Pôle Emploi est là pour accompagner les actifs afin qu’ils soient acteur de leur transformation. Une aide dont a pu bénéficier Cyril Magne, qui, anciennement dans le monde du prêt-à-porter de Luxe, a décidé de devenir agent immobilier indépendant après une longue période de questionnement.

Pour Stéphane Maas, même si l’actif est à l’origine de cette décision, il est important d’être accompagné pour sa reconversion. Il souligne d’ailleurs que le système français est plutôt bien fait puisqu’il permet aux personnes qui souhaitent se reconvertir d’être accompagnées tout en restant autonomes. A ce propos, 1,2 milliards d’euros ont été investis par l’Etat pour la reconversion professionnelle. Selon Nicolas Morel, en plus de l’aide financière il existe aussi des outils et des logiciels qui sont des supports à l’analyse de la dynamique comportementale de l’individu. Ils permettent de mieux comprendre qui il est, ses motivations, quel est son mode de fonctionnement et quels sont ses irritants.

 

  1. Les aides disponibles

Audrey Pérocheau rappelle qu’à Pôle Emploi il existe deux grands financements pour la reconversion qui sont l’aide individuelle à la formation (AIF) et la préparation opérationnelle à l’emploi individuelle (POEI). Il existe aussi l’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR). Stéphane Maas cite également le CPF (compte personnel formation), un service public qui permet de consulter ses droits et de rechercher une formation professionnelle. De son côté, Cyril Magne a pu bénéficier d’une aide de sa région, qui lui a financé neuf mois de formation. Désormais auto-entrepreneur, il bénéficie également de l’ACRE (l’aide à la création ou à la reprise d’une entreprise) qui consiste en une exonération partielle de charges sociales, dite exonération de début d’activité. Nicolas Morel souligne qu’il existe aussi les opérateurs de compétences (OPCO).

Mais au-delà de l’argent, il faut également se diriger vers la bonne voie, et pour cela il faut prendre en compte trois points importants : s’aligner sur soi-même et ses envies, bien prendre en compte la réalité du modèle économique du moment et enfin obtenir un accompagnement humain. Un avis que partage Julien Morisson qui estime qu’en France il existe une certaine aversion au risque. Par conséquent, être bien accompagné ne suffit pas, il faut bien savoir comment le mettre en place et surtout analyser le marché.

 

  1. L’état du marché 

Si on veut se reconvertir il faut avoir une démarche d’anticipation et comprendre l’évolution du marché. Pour Audrey Pérocheau, c’est le moment de se lancer dans la reconversion. Les métiers sont en profonde transformation. Le monde du travail bouge, il existe beaucoup d’opportunités et il y a beaucoup d’argent et d’acteurs qui sont là pour accompagner et faire en sorte de faire prendre le moins de risques possibles.

De nouveaux secteurs se développent fortement précise Julien Morisson. Dans le numérique il y a des nouveaux métiers issus des nouvelles technologies. Une tendance confirmée selon les chiffres de Stéphane Maas qui rappelle que dans le numérique c’est 260 000 salariés et 15 6000 créations d’emploi ces 12 derniers mois. 82% des contrats sont des CDI. Un optimisme partagé par Cyril Magne et Nicolas Morel, qui rappellent tout de même que le moteur de la motivation doit être pris en compte plus que le moteur du marché.

 

Pour conclure, lorsqu’on parle de reconversion professionnelle, s’il y a un mot qui ressort c’est la motivation personnelle et l’importance de l’accompagnement. Il a aussi des secteurs très ouverts comme le numérique. La reconversion est cependant aussi une prise de risque qui n’est pas forcément dans notre culture et mentalité et pour tout cela il faut être bien entouré, bien accompagné et avoir réellement l’envie.

 

Les ateliers RB sont réalisés en partenariat avec :

A propos de RB & Associés :

Agence de communication dont le cœur de métier demeure les relations presse et les relations publiques, Rb & Associés propose des prestations sur-mesure pour mettre en perspective les atouts de ses clients avec l’actualité et l’air du temps, pour des prises de parole qualitatives. Son objectif : transformer leurs actualités en information média, instaurer une relation privilégiée avec les journalistes, installer ces clients dans le paysage médiatique. Ces domaines d’expertises s’articulent autour de cinq champs privilégiés d’intervention : économie et entreprise – droit – nouvelles technologies – santé – art de vivre. www.rb-associes.fr

A propos des Ateliers RB :

Partenaire des dirigeants et décideurs, l’agence de relations presse Rb & Associés, propose une série d’ateliers de réflexion sur les problématiques qui sont au centre des préoccupations des acteurs économiques, dans les différents champs d’intervention de l’entreprise : social, management, ressources humaines, fiscalité, développement à l’international, RSE, numérique… « Notre objectif est de dédramatiser les problématiques que nous abordons en donnant aux dirigeants d’entreprise qui constituent notre première cible, les clés pour mieux appréhender les solutions les plus adaptées à leur situation particulière », souligne Rosie Bordet, la fondatrice de RB & associés. Fidèle à sa volonté de se démarquer, l’agence propose une approche des thématiques qui se veut volontariste, pour aborder les grands enjeux du monde de l’entreprise avec détermination. Pour cela, elle s’entoure d’experts reconnus, issus pour la plupart du monde économique, pour apporter une vraie valeur ajoutée à ces ateliers pratiques et répondre aux attentes des dirigeants en leur délivrant conseils et axes stratégiques. Des sessions interactives, organisées en partenariat avec la Mairie du 17e arrondissement, Les Affiches Parisiennes, Sparte RH Groupe.

Leave a Reply