Réaction de Christophe Bertrand, artisan chocolatier, au combat qui oppose les cacaoculteurs du Ghana et de la Côte d’Ivoire aux grands groupes industriels Mars et Hershey, sur RFi

By 4 décembre 2020Actualités

Filière cacao: Côte d’Ivoire et Ghana mettent la pression sur les multinationales du chocolat

Un agriculteur travaille dans une ferme de cacao en Côte d'Ivoire.

La Côte d’Ivoire et le Ghana sont déterminés à poursuivre leur offensive entamée le lundi 30 novembre 2020 contre deux multinationales américaines du chocolat. Abidjan et Accra accusent Hershey et Mars de ne pas vouloir payer une prime spéciale destinée à mieux rémunérer les agriculteurs qui produisent le cacao. Une rencontre entre les acteurs de la filière doit avoir lieu ce jeudi à Yamoussoukro.

Aller à la rencontre des paysans, sans qui le marché du chocolat manquerait de matières premières, c’est une façon, pour le régulateur ivoirien, de mettre la pression sur les groupes Mars et Hershey. Il leur est reproché de s’être adressés au marché boursier pour s’approvisionner afin d’éviter de payer la prime spéciale appelée « différentiel de revenu décent ».

Négociée l’année dernière et entrée en vigueur le 1er octobre dernier, la prime a même été discutée en présence des deux multinationales américaines incriminées aujourd’hui, d’où la colère du Conseil Café Cacao et du Cocobod, les organes publics de gestion des filières cacao de ces deux pays ouest-africains.

 

 

Retrouvez l’intégralité de l’article en cliquant sur ce lien 👉  https://www.rfi.fr/fr/afrique/20201203-filière-cacao-côte-d-ivoire-et-ghana-mettent-la-pression-sur-les-multinationales-du-chocolat

Leave a Reply